Accueil  >   C'est décidé, je télétravaille !  >   Témoignages : ils l'ont fait / ils ont échoué  >   Le télétravail vu par l'employeur  > « C’est bien plus simple d’être au même endroit pour trouver des solutions »

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

« C’est bien plus simple d’être au même endroit pour trouver des solutions »

Le télétravail occasionnel, oui. Mais systématique, hors de question. Voilà la position de Damien Thouvenin. Le président de l'entreprise informatique CLT-Services croit beaucoup aux vertus du travail de groupe et des discussions autour de la machine à café.

Damien Thouvenin, président de l'entreprise informatique CLT-Services
Pourquoi ce refus d'un télétravail systématisé ?

La plupart de mes collaborateurs sont consultants et gèrent leur temps de façon autonome. Pour du travail d'analyse ou de réflexion, je n'ai aucun problème avec le télétravail. Mais pour les moments qui demandent de la créativité, il est essentiel d'être ensemble et d'échanger. Pour moi, une entreprise, c'est d'abord une aventure humaine, un groupe, un collectif. Je crois beaucoup au ping-pong des idées.


Considérez-vous le télétravail comme un frein à la résolution de problèmes ?

Dans une situation de télétravail, on a souvent l'impression de déranger la personne que l'on appelle. C'est bien plus simple d'être au même endroit pour trouver des solutions. Je me souviens d'un projet assez compliqué qu'on a dû gérer il y a quelques années. Les microproblèmes que l'on a rencontrés sont restés des microproblèmes grâce à un rituel que l'on avait instauré : quand quelqu'un était bloqué dans sa tâche, il se levait et disait « j'ai besoin de faire une pause, qui veut prendre un café avec moi ? » Le  simple fait de réexpliquer son problème a fait émerger de nombreuses solutions.


Les pauses prises par un télétravailleur seraient-elles moins réparatrices ?

Je suis persuadé qu'on a une durée limite d'efficacité quand on est concentré sur un même sujet. Au bout d'un certain temps, on a besoin de respirer et de prendre du recul. Or, quand on travaille depuis la maison, s'arrêter pour faire un break demande une grande maturité et une excellente connaissance de soi et de ses rythmes. Le fait qu'un collègue propose de faire une pause pour parler de tout et n'importe quoi aide à réellement s'aérer l'esprit et à être plus efficace quand on se remet au travail.

 

 

Fiona Collienne © Cadremploi.fr - Juin 2010

 


Vos réactions, vos témoignages : jeteletravaille@cadremploi.fr