Accueil  >   C'est décidé, je télétravaille !  >   Vos réactions  >   Vos demandes de conseils  > N., directrice commerciale, cherche un conseil juridique sur son télétravail

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

N., directrice commerciale, cherche un conseil juridique sur son télétravail

De : N. (directrice commerciale)
Envoyé : vendredi 25 juin 2010 08:29
À : Cadremploi
Objet : télétravail suite articles

 

bjr

 

je réagis et je m'interroge suite à votre article sur le télétravail

j'ai pris un poste de directeur commercial en octobre 2009, en vue d'une évolution de carrière : des déplacements étaient prévus, le recrutement d'une équipe commerciale terrain, la possibilité de travailler à distance, depuis chez moi, car les bureaux sont à 1h30 de route .... (pas inscrit dans mon contrat mais dans la lettre d'accompagnement qui précise les moyens mis à disposition)

depuis, pas de recrutement car c'est moi qui ai joué le commercial route, à raison de 9000 km par mois, et un flicage systématique dès que je posais une journée en télétravail, sans compter des réunions qui venaient tjrs se positionner ces jours-là, donc obligation d'aller au buro, ou obligation de se déplacer en rdvs chez les clients ...

du coup je n'ai dû faire en 7 mois qu'en moyenne deux journées de télétravail par mois, au lieu d'une par semaine comme nous l'avions prévu

et quand j'étais au buro, souvent la première arrivée et la dernière partie, alors que je faisais 3 h de route, et conditions de travail insupportables en open space à plus de 20 dont les 3/4 d'assitantes télévente, toujours dérangée, réunions jamais à l'heure prévue ...

donc le poste s'est résumé à une mission de commercial, pas du tout ce qui m'avait été "vendu"

bref, les 9000 km par mois à travers toute la France, le stress, les nuits à découcher, les salons avec du matériel à transporter ... m'ont valu il y a 1 mois une sérieuse hernie discale qui va me clouer plus de 3 mois chez mois en arrêt maladie (même pas en accident du travail car c'était chez moi au retour d'un déplacement dans la journée de 800 km ...)

lorsque je vais reprendre, je ne sais pas comment ça va se passer avec mes patrons, car les médecins et kiné m'interdisent déjà de reprendre la voiture même si je vais mieux

depuis je garde contact avec mes collaborateurs et les dossiers pour ne pas être larguée, mais les patrons ne n'appellent pas, ni pour prendre de mes nouvelles, ni pour anticiper l'organisation à mon retour (pourtant moi je les ai appelés, mais pas de nouvelle ..)

entre-temps j'ai appris qu'ils recrutaient deux commericaux, mais ils ne m'en ont pas informée, donc je ne sais pas si c'est pour me constituer mon équipe ou pour me remplacer !

bien que ma préoccupation actuelle est avant tout de me remettre sur pieds, j'appréhende mon retour prévu au 1er septembre, car je ne sais pas dans quelles conditions il va se passer, surtout si le médecin du travail confirme la nécessité d'adapter mon poste à mon état, car mes patrons, à l'annnonce de mon arrêt, m'avaient alors souligné que les déplacements étaient inhérents au poste ...

quels seront mes recours ?

cdt

 


Votre conseil : jeteletravaille@cadremploi.fr