Accueil  >   C'est décidé, je télétravaille !  >   Vos réactions  >   Témoignages d'internautes  > Jean-François Périllat : "Attention à une vision trop passéiste du télétravail même si en France elle parait moderne"

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

Jean-François Périllat : "Attention à une vision trop passéiste du télétravail même si en France elle parait moderne"

De : jean-françois Perrillat, ATOS ORIGIN
Envoyé : vendredi 25 juin 2010 10:09
À : Sylvia DI PASQUALE
Objet : attention à une vision trop passéiste du télétravail même si en France elle parait moderne


Bonjour Sylvia,
Votre action est louable mais votre site introduit plusieurs idées périmées voire fausses.

Tout d'abord, le télétravail ne se fait pas qu'à partir du domicile. Il y d'autres lieux et nous espérons qu'il y en aura de plus en plus d'où il sera possible de télétravailler. Le facteur d'isolement auquel vous faite référence existe beaucoup moins dans ces lieux et il est beaucoup plus facile d'y avoir un comportement et une concentration habituelle pour autant que ce lieux soit un site professionnel et non un cybercafé.


Le télétravail ne doit pas être positionné comme une action individuelle. Il ne faut pas le dissocier des modèles d'organisation distibuée. Les entreprises qui ont des organisations distribuées géographiquement ont des pratiques et des méthodes de travail extrêmement similaires au télétravail.

Ces organisations ont recours aux mêmes outils technologique de communication collaborative et en font des usages identiques. C'est en se mettant à encadrer formellement ces formes d'organisations qu'elles peuvent plus facilement prendre en considération le télétravail pour autant qu'il n'apparaisse pas comme une activité qui ne peut se faire que du domicile.

Le télétravail collectif un mode d'organisation qui répond aux exigences de flexibilité qu'impose la compétitivité et aux exigences de collaboration étendue qu'impose la nouvelle économie de la connaissance. Vous oubliez que le nomadisme est une forme de télétravail. Aujourd'hui il faut envisager la situation où c'est le responsable qui est en télétravail et ses collateurs sur le site de l'entreprise. Il faut aussi se dire que ce sont des personnes en télétravail sur des sites différents qui ont à travailler ensemble sur un projet. Le télétravail n'est plus individuel, il est devenu collectif.

Très cordialement,

Perrillat Jean-François

membre de ARA21 www.actipole21.org travailler autrement et d'autre part