Accueil  >   C'est décidé, je télétravaille !  >   Témoignages : ils l'ont fait / ils ont échoué  >   Portraits de cadres télétravailleurs  > « Travailler en télécentre m’a permis d’éviter l’isolement »

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

« Travailler en télécentre m’a permis d’éviter l’isolement »

Jean-François Vidal, agent de développement rural au sein du CAUE de Lozère, a financé ses études grâce au télétravail. Une expérience enrichissante mais exigeante.

Jean-François Vidal, agent de développement rural au sein du CAUE de Lozère
Comment avez-vous décroché un contrat de télétravail ?

À l'issue de ma première année de Master d'aménagement du territoire, le Conseil d'Architecture d'Urbanisme et d'Environnement (CAUE) de la Lozère m'a fait une proposition d'embauche. Ils m'ont alors proposé de signer un contrat de télétravail afin que je puisse terminer mes études à Montpellier, soit à 200 km de l'entreprise. Dans ce contrat, un avenant précisait notamment le lieu d'exercice, le nombre d'heures ou la fréquence des réunions.


Vous avez commencé en télécentre...

Oui, les conditions de travail se rapprochaient de celles en entreprise. Je disposais de tout le matériel dont j'avais besoin (ordinateur, téléphone, fax...), et je pouvais gérer mon agenda comme je le désirais. Cela me permettait également de maintenir un lien social avec d'autres salariés et d'éviter ainsi l'isolement. Seul inconvénient, le télécentre était à 30 km de mon domicile donc je perdais tout de même du temps dans les trajets.


Pourquoi avoir ensuite choisi de travailler à domicile ?

Parce que mes études reprenaient en septembre. Cette période de 5 mois à domicile m'a permis de continuer ma dernière année d'études tout en ayant un pied (même virtuel...) en entreprise. Elle m'a toutefois demandé de l'organisation car je devais effectuer 34 heures par semaine, en parallèle de mes cours ! Sans oublier que je retournais dans l'entreprise une fois par semaine pour faire un point avec mon patron.

 

Aurélie Tachot © Cadremploi.fr - Juin 2010

 

 


Vos réactions, vos témoignages : jeteletravaille@cadremploi.fr