Accueil  >   C'est décidé, je télétravaille !  >   Télétravail, de quoi parle-t-on ?  >   Définition du télétravail   > Chiffres clés du télétravail en France

Recevez les offres d'emploi qui vous correspondent par mail !

Créez une alerte e-mail

15 000 recruteurs attendent de consulter votre CV

Déposez votre CV

Chiffres clés du télétravail en France

=> 10 ans de retard

La France a environ 10 ans de retard en matière de développement du télétravail, en comparaison avec les principaux pays de l'OCDE. Dans les pays scandinaves et anglo-saxons notamment, il concerne déjà deux à trois fois plus de salariés. C'est dans le secteur de l'administration que ce retard apparaît le plus marqué.

=> 8,4 % de télétravailleurs

En 2007, la France comptait 8,4 % de télétravailleurs. À la même époque, la Finlande en dénombrait 32, 4 %, les États-Unis 27,6 %, la Suède 26,8 %, et l'Allemagne 18,8 %.

=> TIC et finance : une entreprise sur deux

Dans les secteurs des services en technologies de l'information et de la communication et des services financiers, une entreprise sur deux pratique le télétravail pour au moins une partie de ses salariés.

=> 30 télécentres

On dénombrait une trentaine de télécentres en France en 2009.

=> Près de 50 % d'ingénieurs et cadres

Près de la moitié des télétravailleurs à domicile sont ingénieurs ou cadres, et un tiers sont des professions intermédiaires.

=> 25 % à 75 % du temps de travail

Les cadres et les professions intermédiaires travaillent à distance entre 25 % et 75 % de leur temps de travail, soit entre 1 et 4 jours par semaine.

=> 90 % en CDI

90 % des télétravailleurs nomades (qui utilisent les TIC dans leurs déplacements, à la maison ou chez leurs clients) sont en CDI à temps plein.

=> 57 % d'hommes

57 % des télétravailleurs sont des hommes.

=> Moins de télétravail dans les entreprises de 10 à 19 salariés

Les entreprises dénombrant entre 10 et 19 salariés pratiquent deux fois moins le télétravail que les entreprises employant entre 20 et 249 salariés, et plus de quatre fois moins que les entreprises de plus de 250 salariés.

=> 1 jour ou 2 par semaine

Selon la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), le temps complet pouvant poser des problèmes d'isolement du salarié, le maximum de productivité est généralement atteint avec un jour ou deux de télétravail par semaine.

=> 40 à 50 % des emplois

Le télétravail pourrait concerner 40 à 50 % des emplois dans les dix ans à venir.

 

Source : Le développement du télétravail dans la société numérique de demain, Dares, novembre 2009

 


Vos réactions, vos témoignages : jeteletravaille@cadremploi.fr